Le chant du Poète

 

Ma gloire est une larme au bord de la paupière

Si ma voix, en chantant l'à pu faire couler. 

Maurice Bataille.

 

 

 

Mon coeur ressentira une douce  fierté.

La magie de l'instant aura su faire la place

Imprimant dans vos cœurs la marqu' de l'éthéré.

Dont jamais, non jamais,  poètes ne se lassent

N.Ghis.Mélody 2009

 

4 votes. Moyenne 3.75 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×